Blogging Attitude
 La Blogging Attitude #2

Posté le : 18 janvier 2008

Salut les petits amis, ou plutôt devrais-je dire jeune blogueur. Car si j’ai pas trop été une bouse au niveau explication, tu devrais avoir un blog WordPress tout frais avec la belle adresse que t’as achetée. Malheureusement, ce blog est moche est vide. Nous allons y remédier.

Créer son blog, partie 2.

Loggin

Va sur ton blog (avec ton-navigateur-qui-n’est-pas-Internet-Explorer). Tu as un lien “connexion”. Clique et remplis les champs avec l’identifiant et le mot de passe… On met la barre très haut dès le début.

SHAZAM. Bienvenue dans le Tableau de Bord WordPress, un “backoffice” en jargon technique (c’est à dire que c’est là que tu vas exercer ton pouvoir d’administrateur du blog). Via le Tableau de Bord, tu peux écrire des articles, modérer les commentaires de tes fans, ajouter des liens dans ta blogroll, et plus si affinités.

Le Tableau de Bord WordPress

Avant de s’intéresser en détails au Tableau de Bord, réglons un petit détail. Tu as remarqué, ton blog, il est classe, mais sans plus. Visuellement parlant, j’entend.

WordPress a la solution : ça s’appelle des thèmes. Sur le site officiel de WordPress, y a tous pleins de thèmes qui rendent ton blog plus joli. La plupart sont en anglais. Si t’en veux un français, il faut chercher, mais je peux t’aider en te renvoyant vers WordPress-tuto.fr, excellent blog de conseils sur WordPress par ailleurs. Tu peux en choisir un qui te plaît bien (choisi avec attention, c’est important quand même), et télécharger ce qu’on te dit de télécharger.
Là encore, une fois l’archive ouverte, tu vas encore te retrouver avec un dossier sur les bras. Il va falloir l’uploader sur ton serveur.
Ouvre ton client FTP (Filezilla, ça te dit un truc ?), et dans ton répertoire www, ouvre wp-content, puis themes. Glisse le dossier que tu viens de télécharger dans ce dossier.

Retourne dans le Tableau de Bord WordPress.
Tu as un onglet dans la barre de gestion : “Thèmes”. C’est là dessus qu’il faut cliquer, figure toi. Et même que si t’as bien effectué la manoeuvre, un aperçu du thème que tu as choisi devrait se trouver avec ses petits copains. Sinon, recommence jusqu’à ce que ça marche (ou mail-moi si tu y arrives vraiment pas :P ). Si il est là, clique-lui dessus violemment. WordPress t’indique gentiment que c’est appliqué. Retourne sur ton blog. MIRACLE ! C’est tout beau.

Un thème, c’est comme tout en informatique, ça se bidouille. La base du bidouillage, c’est de prendre un thème pas trop complexe, et de redécorer soi-même les images du dossier “images” dans le répertoire du thème, et de les ré-uploader ensuite. Ce qui va remplacer les images correpondantes dans le blog après (logique). Y a pleins d’autres possibilités de bidouillage, mais je les laisse aux geeks (par exemple : Tableau de Bord > Thèmes > Éditeur de thème… notamment pour bidouiller la sidebar, et y glisser widgets et autres). De toute façon, avec l’expérience du blog, on comprend un peu comment ça se passe, et on finit forcément par bidouiller.

Bidouillage de colonne latérale (”sidebar”)

Bon. On a joli blog. Coule. Si on le remplissait ?
Retourne dans ton Tableau de Bord.

La page d’accueil regorge d’informations plus ou moins utiles. Les raccourcis pour les parties importante de l’interface (écriture d’un article, ajout de liens, modification du profil, bidouillage des thèmes), les statistiques du blogs (nombre d’articles et de commentaires, derniers articles, derniers commentaires, les liens entrants -les gentils messieurs dames qui ont mis un lien vers ton blog) et les dernières news de l’équipe de développement WordPress. Bon.

Il y a d’autres outils, contenus dans les onglets (mais si, tu sais, en haut). Dans l’onglet “Gérer”, tu peux… manager ( :) ) tes articles (c’est à dire les modifier ou les supprimer, commence donc par supprimer l’exemple de WordPress), mais aussi tes pages (typiquement, ta page “à propos” où tu racontes un peu qui tu es, le pourquoi du blog, etc) et les catégories dans lesquelles tu ranges vos articles. Tu peux aussi, depuis la case “Exporter”, faire une sauvegarde du contenu de ton blog (à faire régulièrement, on est jamais trop prudent…), et importer une sauvegarde de ce type depuis la case “Importer”.

Dans WordPress, tu as tout pouvoir sur les commentaires que les lecteurs te laissent, c’est à dire les approuver tels quels, mais aussi les supprimer et même les modifier. C’est pratique, si t’es malhonnête tu peux faire dire n’importe quoi à n’importe qui. Pour tout ça, rendez-vous dans l’onglet… “Commentaires” (y avait du suspense).

Ta « blogoliste » (ou ta blogroll, ta liste de liens, y a plusieurs noms), c’est là où tu mets les liens des sites que t’aime bien, que tu lis, dont tu veux faire la pub, et autres. Comme pour les articles, tu peux ranger les liens par catégories.

T’as déjà vu les thèmes. Régulièrement, tu peux changer le thème de ton blog. Si c’est réussi, ça peut toujours plaire à ton auditoire.

L’onglet “Plugins”. Gros morceau. Les plugins WordPress sont très nombreux, ont des usages très variés, et trouver quelque chose qui correspond à un besoin peut être long et laborieux. Il y a pour les anti-spam de commentaires, pour améliorer sa “sidebar” (la ou les colonnes sur les cotés du blog), pour donner des statistiques sur les visiteurs, pour améliorer son Tableau de Bord… pour tout, je te dis.
Pour en trouver, c’est pas dur, le Web en est plein à craquer, de plugins WordPress. Pour le côté “officiel”, je peux te renvoyer sur le WordPress français et sur l’officiel.
Un plugin s’installe comme un thème. Dans le dossier wp-content, il y a un répertoire plugin où tu glisses le fichier ou le dossier du plugin. Il faut ensuite l’activer dans cet onglet “Plugin”, et hop ! Ca marche.
Si j’ai pas trop la flemme, un de ces 4, je publierai la liste des plugins que j’utilise sur le blog.

L’onglet “Utilisateurs” est utile pour les blogs à plusieurs. On définit les rôles. Un ou plusieurs administrateurs, des auteurs, des correcteurs, etc. Plusieurs comptes peuvent être créés, avec mot de passe et tout et tout. Pour les blogs collaboratifs, donc.
C’est aussi là que tu peux modifier les infos sur ton profil, ta signature pour les articles que tu écris notamment.

Dans l’onglet “Options” se trouvent tout un tas de paramètres, concernant la lecture du blog, l’envoi par mail d’articles, et autres. T’iras voir toi-même.
A noter que c’est dans l’onglet “Options” que se règlent la plupart des paramètres des plugins que tu as installé.

Passons enfin à l’onglet qui nous manque, mais le plus important : “Écrire”.
C’est là que tu vas pondre tous tes petits bijoux rédactionnels. Ca ressemble de plus en plus à un vrai éditeur de texte, surtout depuis la version 2.3. Donc tape, édite, fais-toi un kiff.

L’onglet Ecrire

Pour l’ajout d’images, je ne te conseille pas le bouton dans la barre d’outils, mais plutôt le formulaire d’envoi de fichier, en bas de page. Sélectionne un fichier depuis ton ordi, nomme-le, et envoie le. Sélectionne ensuite “taille originale” puis clique sur “Envoyer dans l’éditeur”. Paf, ton image est rendue dans ton éditeur de texte. Tu remarqueras que l’interface est dite “WYSIWYG” (What You See Is What You Get), et que tu peux donc régler la taille de l’image par des poignées.
Le bouton Bouton permet de séparer l’article en 2 morceaux, le début est affiché sur la page d’accueil, la suite est disponible lorsque le lecteur clique sur “Lire la suite”.

Tu peux ensuite classer l’article dans une ou plusieurs catégories en cochant les case sur la droite. Tu peux même ajouter une catégorie à la v’là comme j’te pousse avec le champ du dessus. La case “Identifiants de l’article” sont les “tags”, les mots-clés qui servent pour certains thèmes mais également pour le référencement.

Une fois fini, clique sur PUBLIER. Et paf, ça fait un article dans WordPress !!


On a fait un blog, on a fait un article, mais on est encore loin d’avoir fini ! Accroche-toi à ton clavier petit, on va faire de toi une SUPERSTAR (peut-être) !!

Catégorie(s) : Blogging Attitude | Flux RSS
Se plaindre à la direction | Lien vers cet article
«

Article précédent


3 réclamations

  • je vois que tu te prépart pour blogCamp :P

    Bon tuto ^^’

  • Sympa cette deuxième partie :) Vraiment dommage que je siois un gros fainéant qui se contente d’un design tout fait…mais bon j’ai pas de pub donc c’est déjà ça. Après cet article « utile » à quand le retour des DIDO ?!

  • Sarevok

    [riffly_video]28880216EDE811DCAE8AD0A456B4F508[/riffly_video]

Se plaindre

:) :( :-P :D :oops: :cry: :o :-| :twisted: :mrgreen: -_- 8) :roll: :-? :-x :evil: :lol: :noel: more »

*



  • À propos…

    Ceci est un article de Thibaut Charron, propriétaire de ce blog s'adonnant gaiement aux joies du LOL.

    Après plusieurs expériences dans le Web, je suis aujourd'hui étudiant en Game Design à l'ISART Digital, Paris.. Mes sujets de prédilections sont les univers geeks, la promotion et la défense des Internets et la diffusion du LOL. Bien cordialement.

    En savoir plus - Contact


    Logo RSS

  • Rangements



  • Warning: simplexml_load_string() [function.simplexml-load-string]: Entity: line 1: parser error : Start tag expected, '<' not found in /home/thibautc/www/blog/wp-content/plugins/tumblr-widget-for-wordpress/tumblr-widget.php on line 137

    Warning: simplexml_load_string() [function.simplexml-load-string]: 1 in /home/thibautc/www/blog/wp-content/plugins/tumblr-widget-for-wordpress/tumblr-widget.php on line 137

    Warning: simplexml_load_string() [function.simplexml-load-string]: ^ in /home/thibautc/www/blog/wp-content/plugins/tumblr-widget-for-wordpress/tumblr-widget.php on line 137
  • Twitter is over 9000!!1!1


  • Random Blogroll

    Selon les cas : j’aime / je lis / je suis pote avec, parfois, les trois :)