Culture geek
 C’est un point de vue

Posté le : 15 janvier 2013

Je m’intéresse donc de plus en plus à mon nouveau milieu professionnel. Les jeux vidéo. Tout mon travail gravite désormais autour de cet univers. Je respire jeux vidéo. J’écris jeux vidéo. Je pense jeux vidéo. Et ce n’est pas pour me déplaire. J’étais un joueur. Je le suis maintenant en profondeur.

Cependant, ma culture vidéoludique  souffre d’une plaie béante, que je ne referme qu’à grands maux. Je n’ai jamais eu de console avant mes 20 ans, qui était une Game Cube. Je n’ai jamais fait un des blockbusters qui ont marqué ma génération de joueurs (autrement dit, mes collègues de promo) et fait marque dans l’histoire.

Le complexe du pad – Photo CC wlodi

Je n’ai jamais joué à un Final. Je n’ai jamais fait un Zelda. Ni un Metal Gear. Ni un Crash Bandicoot. Et plus récemment, pas un Mass Effect, pas un Assassin’s Creed, pas un Uncharted, pas Red Dead Redemption, pas GTA… La liste est longue. Petit, j’ai un un peu pratiqué sur la Megadrive du voisin des jeux qui m’ont beaucoup marqués (Sonic, Aladdin, Streets of Rage notamment). J’ai surtout joué sur PC. Mais je ne disposais jusqu’à mes 17 ans que d’un accès restreint à l’ordinateur familial. J’ai joué à quelques perles (Ages of Empire, Warcraft III, Sim City, Les Sims…), plus quelques extras (Comix Zone, Ecco the Dolphin, RaymanMais où se cache Carmen Sandiego ? et autres jeux « éducatifs »). Ce sont surtout les premiers, ces jeux de gestion, sur lesquels j’ai passé le plus de temps, qui m’influencent beaucoup aujourd’hui.

Je rattrape cette culture au fur et à mesure. Je lis beaucoup sur Internet, je suis un auditeur assidu de Silence, on joue (la 200ème, c’était chouette), je regarde, je me documente. Je n’ai jamais fait un Zelda, mais la musique me porte, je fustige les noobs qui confondent Link et Zelda, je suis à deux doigts de casser un pot vide pour trouver des rubis quand j’en vois un, je connais la difficulté du Temple de l’Eau, et je lève le poing quand j’entends le mot « Triforce ». Je sais ce qu’est Zelda.

Mais où que j’arrive, je suis grillé. Je ne connais pas Zelda. Je n’ai jamais fait un Zelda.

J’ai du mal à combler mon retard. J’ai fait un niveau 70 à World of Warcraft. J’ai joué à Halo. J’ai joué à Star Wars: Battlefront. J’ai fait deux Mario Kart. Mais je n’arrive toujours pas à « aimer » les triple A pour console. Récemment, j’ai essayé Dishonored. Un des jeux 2012, une production française, c’était une occasion. J’ai joué une heure. J’ai quitté. J’ai lancé League of Legends. Tout me semble lent, pas réactif, devoir réapprendre un système de jeu complet au goutte à goutte m’agace, devoir passer minimum 35h dans un univers pour en comprendre les tenants et les aboutissants me consterne.

Je n’arrive qu’à apprécier naturellement que deux types de jeux :

  • les jeux « compétitifs » pouvant prétendre à l’appellation « e-sport » : League of Legends, mon jeu de chevet, mais aussi Street Fighter (IV + 3.3 <3), Warcraft III, X-COM: Ennemy unkown, Endless Space, Chaos League
  • les jeux à faire rapido sur smartphone, mon iPhone est mon outil n°1 pour tout : fan absolu des productions Kairosoft (j’en ai encore acheté une, Epic Astro Story, ce matin), Joyride Jetpack, 10000000, Zombie Café, Rayman Run, quelques Tower defenses, etc.

Quelques jeux sont évidemment sortis du lot, et je les ai absolument adorés : Rayman Origins, Shank, Magicka, Hotline Miami, les Portal, les Torchlight… Je me suis récemment procuré Don’t Starve, je sens qu’il va rapidement rejoindre cette liste.

J’apprécie les jeux brefs, addictifs, easy to play/hard to master, le manque de scénario ne me chagrine pas. Je veux du jeu, des statistiques, des optimisations et de la combo, du poil et des gouttes de sueur. Je veux de l’amusant tout de suite et du reviens-y plus tard.

Bref.

Ce retard culturel et cette non-attraction pour les « action-aventure »/RPG/FPS est un handicap certain, je n’en doute pas. Ça ne m’empêche pas d’être créatif, de porter mes références et de les utiliser quand je le peux. Dans mes premières tentatives de Game Design, j’utilise à fond ces principes, comme dans Ambitio, créé pour candidater à l’ENJMIN, ou comme dans ce brouillon à peine entamé.

J’en suis conscient, c’est déjà ça, me dis-je pour me rassurer. Ça, et « on peut pas jouer à tout ». Reste maintenant à laisser venir le moment où ça me causera vraiment du tort.

Post-Scriptum : volontairement, j’omets de mentionner les jeux de plateau et de rôle papier qui ont aussi façonné ma culture ludique. C’est d’ailleurs par là que j’ai commencé à créer des jeux, encore aujourd’hui (ce dernier lien est encore un Work in progress).

Tags : ,

Catégorie(s) : Culture geek | Flux RSS
Se plaindre à la direction | Lien vers cet article
«

Article précédent


10 réclamations

  • Tant fait pas mon Tibo. Ce n’est pas un handicap du tout :) .
    Il y a déjà bien trop de personnes qui ont une culture vidéo ludique basée seulement sur ces dit triple A. Ce que j’en suis d’une certaine manière. Et je me rend compte que finalement je suis passé a coté d’une grosse facette du jeu. Heureusement j’ai des collègues comme toi qui me montre tous ces jeux dont tu parles et que tu aimes tant. C’est souvent eux qui innovent et qui sont à la base des gameplays des plus gros titre. Ensuite, c’est évidement important de connaitre les autres jeux, et avec le temps et grâce à l’internet c’est facile. Mais ce n’est pas si dommage en tous cas. Les 3/4 des jeunes et des élèves de l’école que nous fréquentons par exemple ont tous la même culture jv fadasse, donc soit fier de connaitre d’autres horizons vidéo-ludique :D .

  • Mon petit pote, tu vas me faire le plaisir :

    - D’acquérir une N64 avec The Legend of Zelda : Ocarina of Time. (Une N64, pas autre chose)
    - De mettre un pseudo ridicule pour rigoler à gorge déployée à chaque mention dans les dialogues.
    - D’insulter cette obvious slut de fée Navi toutes les 5 minutes.
    - De galérer des heures pour ouvrir la gueule de Jabu Jabu et parcourir mille fois le même chemin dans ses entrailles, pour sauver une princesse poisson que même dans tes rêves tu te la taperas pas (parle-t-on assez de la misère sexuelle des héros de jeux-vidéos ?)
    - D’aller pisser à chaque cinématique, qui durent environ quatre heure trente.
    - De tabasser Epona à grand coups de carottes pour rattraper cet enfoiré de marathonien dans la plaine d’Hyrule.
    - D’apprendre par coeurs les combinaisons pour retrouver ton chemin à coup sûr dans les bois perdus.
    - De passer des heures à essayer de pêcher la plus grosse carpe du lac ou la casquette du gérant.
    - De sacrifier mille vierges pour que Dieu te montre la voie dans ce put**n de temple de l’eau sa mère.
    - De pleurer tes ancêtres une fois que tu auras vaincu Ganon puis Ganondorf, et ramené la paix sur Hyrule.
    - De chercher un nouveau sens à ta vie.
    - De relancer le jeu, en prenant le soin de ne pas perdre une seconde de cinématique.

    Je joue peu aux jeux vidéos. Même si j’ai à peu près toujours possédé un console depuis mes 8 ans et ai terminé tous les classiques dont tu parles, j’ai toujours été du genre à en avoir ras-l’oignon au bout de deux heures. Ocarina of Time est bien le seul qui a su me faire rester dans ma crasse, mes pizzas et mes bières plusieurs jours d’affilée, avec un rythme de sommeil de skipper. C’est sans doute ce qu’on appelle un chef d’oeuvre.

    Sur ce, j’ai du noob à charcuter sur Black Ops II.

  • Boobuntu

    T’es pas le seul mon pote, mes parents m’ont toujours interdit les jeux et il a fallu attendre mes 16 ans pour commencer à jouer.
    Mais même si tu n’as pas de bagage « AAA », c’est pas bien importent, tant que tu t’intéresse à tout ce qui entoure le milieu, comme c’est déjà le cas apparemment :)
    Pour la musique, y’a pas besoin d’être connaisseurs d’un jeu pour l’apprécier.
    Puis t’as un profil orienté « Compétiteur » alors que d’autre peuvent être « Explorateur » ou « Collectionneur ».

    Bon j’irai pas jusqu’à te dire qu’il ne faut pas jouer à des gros jeu, la sage MGS est vraiment une référence en matière de GD mais sois quand même fier des toutes les choses différentes que tu as par rapport aux autres, c’est ce qui fait que tu es unique. Si tout le monde était pareil ça serait bien fade.

  • Pikapunch

    Il est jamais trop tard! J’ai joué à FF7 et à Chronocross à 18 ans! Après faut aimer les jeux un peu long mais l’histoire de Chronocross est génial par exemple. Et ça a PRESQUE pas vieilli… presque…

  • Can10

    ECCHO THE DOLPHIN
    COMIX ZONE

    TMCT ! J’ai jamais réussi à finir comix zone.
    Par contre t’as pas cité adi et adibou et j’en suis très très mais alors très triste. :o

  • Là où ton attitude montre ses limites c’est quand tu écris « je n’arrive à apprécier naturellement que ce type de jeu ».

    Si tu es un pro du jeu vidéo, tu te dois de jouer aux jeux vidéo fondamentaux, tétris, Zork, Monkey Island, Zelda, Half Life 1, Secret of Mana, Fallout, etc…

    de même qu’un médecin va régulièrement à des conférences pour s’instruire sur son métier.

    Que tu aimes ou pas n’a rien à voir.

    Tu devrais même y jouer en prenant des notes, en décortiquant les mécaniques de jeu, en regardant où les assets ont été réutilisés, en évaluant en permanence le degré de difficulté.

    Chaque jeu doit être un outil pour le jeu que tu fais. Après, tu peux jouer, par exemple, à Wow, pour le plaisir, mais c’est du temps perdu.

    FT

  • Biloute

    « J’ai du mal à combler mon retard. J’ai fait un niveau 70 à World of Warcraft »[...] « devoir passer minimum 35h dans un univers pour en comprendre les tenants et les aboutissants me consterne » :mrgreen:

Se plaindre

:) :( :-P :D :oops: :cry: :o :-| :twisted: :mrgreen: -_- 8) :roll: :-? :-x :evil: :lol: :noel: more »

*



  • À propos…

    Ceci est un article de Thibaut Charron, propriétaire de ce blog s'adonnant gaiement aux joies du LOL.

    Après plusieurs expériences dans le Web, je suis aujourd'hui étudiant en Game Design à l'ISART Digital, Paris.. Mes sujets de prédilections sont les univers geeks, la promotion et la défense des Internets et la diffusion du LOL. Bien cordialement.

    En savoir plus - Contact


    Logo RSS

  • Rangements



  • Warning: simplexml_load_string() [function.simplexml-load-string]: Entity: line 1: parser error : Start tag expected, '<' not found in /home/thibautc/www/blog/wp-content/plugins/tumblr-widget-for-wordpress/tumblr-widget.php on line 137

    Warning: simplexml_load_string() [function.simplexml-load-string]: 1 in /home/thibautc/www/blog/wp-content/plugins/tumblr-widget-for-wordpress/tumblr-widget.php on line 137

    Warning: simplexml_load_string() [function.simplexml-load-string]: ^ in /home/thibautc/www/blog/wp-content/plugins/tumblr-widget-for-wordpress/tumblr-widget.php on line 137
  • Twitter is over 9000!!1!1


  • Random Blogroll

    Selon les cas : j’aime / je lis / je suis pote avec, parfois, les trois :)